Congo: Me Massengo Tiassé dénonce l’arrestation d’un proche de Ntumi

La voiture du révérend Frédéric Bintsamou, alias pasteur Ntumi, arrive dans le quartier Kisundi à Brazzaville, le 17 mars 2016.
© MARCO LONGARI / AFP

Au Congo-Brazzaville, les suites de l'arrestation de Franck Euloge Mpassi, porte-parole du pasteur Ntumi. Maître Massengo Tiassé, deuxième vice-président de la Commission nationale des droits de l'homme au Congo-Brazzaville, rappelle que Franck Eloge Mpasso faisait partie de la délégation convoquée à Brazzaville en mai dernier par les autorités congolaises pour dialoguer sur la situation dans le Pool. Une délégation conduite par Jean-Gustave Ntondo, qui dit d'ailleurs lui aussi craindre pour sa vie aujourd'hui.

Je m’insurge contre cette arrestation abusive.

Me Massengo Tiassé
29-11-2016 - Par Florence Morice

Selon le porte-parole de la police congolaise, le colonel Mounkaila, le pasteur Ntumi est bel et bien recherché pour des actes terroristes. De ce fait, il est compréhensible que tous ceux qui lui apportent aide et assistance fassent l'objet d'enquêtes de police.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.