Côte d'Ivoire: Simone Gbagbo refuse à nouveau de comparaître à son procès

Le box de Simone Gbagbo était vide mardi 25 octobre 2016 à Abidjan.
© ISSOUF SANOGO / AFP

En Côte d'Ivoire, Simone Gbagbo a une nouvelle fois refusé ce jeudi 1er décembre de se rendre devant la cour d'assises d'Abidjan où elle est jugée pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Le juge a décidé que le procès se poursuivra sans elle et sans sa défense. De nouveaux avocats vont être commis d'office d'ici à mardi.

C'est un refus poli mais ferme qu'a opposé Simone Gbagbo à l'huissier venu lui présenter la sommation de comparaître devant le tribunal. « Il faut dire à la cour que je ne vais pas venir puisque mes avocats ne sont plus là », a déclaré l'ancienne première dame, selon le rapport lu par le greffier.

Le juge aurait pu décider de la contraindre par la force à se rendre au tribunal, mais il a choisi que le procès se poursuivrait sans elle et sans sa défense. Des avocats vont être commis d'office d'ici à mardi prochain, date de la prochaine audience.

Les avocats de Simone Gbagbo ont décidé de boycotter le procès pour protester contre la non comparution de témoins qu'ils estiment clés. Ils veulent notamment entendre Guillaume Soro, l’actuel président de l’Assemblée nationale ivoirienne, ou l'ex-chef d'état-major Philippe Mangou.

Il y a quelques jours, une médiation était parvenue à les faire revenir. Mais il ne s'est écoulé que quelques heures avant que les désaccords ne réapparaissent et qu'à nouveau, ils quittent la salle d'audience.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.