Sénégal: troisième édition du Forum paix et sécurité en Afrique de Dakar

Le président sénégalais Macky Sall, en 2015 à Paris.
© © LOIC VENANCE / AFP

Il s'ouvre ce lundi dans la capitale sénégalaise. Ce forum informel sur la paix et la sécurité en Afrique se tient sous le haut patronage du président Macky Sall. Il réunira deux jours durant, experts, chercheurs, militaires, et responsables politiques ou membres de la société civile autour des thèmes de l'extrêmisme violent et de la gestion des espaces africains. Le Forum est co-financé par une vingtaine d'entreprises de défense et de sécurité françaises et européennes.

Le Forum de Dakar aura lieu cette année au centre de conférence Abdou Diouf avec la participation du centre sénégalais des Hautes études de défense et de sécurité. Il est avant tout un moment d'échange et de réflexion, il n'y aucune résolution ni déclaration politique à attendre. Le Forum n'est pas une instance de décision, comme l'est le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine, rappelle-t-on avant le Forum.

D'ailleurs, le commissaire Smaïl Chergui sera là, comme à chacune des éditions. L'an dernier, le Forum s'était terminé sur un constat simple : « nos sécurités sont liées » n'avaient cessé de répéter les représentants africains et occidentaux. Quatre jours plus tard, Paris était frappée par des attentats, puis ce fut le tour de Bamako, Ouagadougou, Grand-Bassam. Sur le continent la menace jihadiste persiste en Afrique de l'Ouest, au Sahel, au Maghreb et dans la Corne.

Le président nigérian Muhamadu Buhari a répondu à l'invitation. Le chef d'Etat malien, Ibrahim Boubakar Keita devrait être également là. Les présidents du Togo, du Kenya, du Mozambique sont également annoncés, mais le président tchadien Idriss Déby ne devrait pas venir cette année. Côté français, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian qui depuis quatre ans, a tissé des liens étroits avec certains chefs d'Etats africains, assistera certainement à son dernier Forum de Dakar. Federica Mogherini, la Haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la sécurité, fera le voyage dans la capitale sénégalaise, alors que l'Europe a été confrontée en 2016 à une crise migratoire sans précédent.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.