Republier
Somalie EI

Somalie: le groupe EI délogé d’une localité du Puntland

Des soldats somaliens en patrouille au Puntland (photo d'illustration).
© AFP PHOTO / Mohamed Abdiwahab

Après plusieurs jours de combats, le gouvernement de la région semi-autonome du Puntland, dans le nord-est de la Somalie, a déclaré mercredi 7 décembre avoir repris le contrôle de la ville portuaire de Qandala, occupée depuis plusieurs semaines par des jihadistes se revendiquant du groupe Etat islamique.

Les forces de sécurité ont attaqué par la terre, après 11 jours de marche en terrain difficile, et par la mer depuis le Golfe d'Aden. Mais il n'y a pas eu de combats. Pour cause, les jihadistes n'ont pas riposté aux tirs, la plupart d’entre eux ayant déjà quitté la ville.

Des opérations avaient déjà préparé le terrain ces derniers jours. Il y avait d’abord eu des affrontements violents, samedi et lundi dernier, l'appui de drones américains et enfin des négociations avec le principal clan de la région, dont est issu le chef local du groupe Etat islamique, Abdulqadir Mumin.

Qandala était pour lui une prise symbolique pouvant servir sa propagande, mais la ville offrait aussi un accès à la mer qui aurait pu être très utile à l'organisation terroriste.

Affaibli, ce groupe de jihadistes aurait perdu une trentaine de combattants, selon les autorités du Puntland qui appellent les habitants à rentrer chez eux, la situation étant sous contrôle.

Cependant, il n’est pas sûr que cet appel soit entendu. En effet, les jihadistes en fuite ne sont pas très loin, puisqu’ils se sont repliés dans les montagnes, à une dizaine de kilomètres seulement de Qandala.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.