Burkina Faso: une fête nationale pour célébrer le «renouveau démocratique»

Le président Roch Marc Christian Kaboré (ici lors d'un discours le 4 février 2016) a estimé que cette célébration nationale symbolisait le renouveau démocratique du pays.
© AHEMED OUOBA / AFP

Le Burkina Faso a commémoré le 56e anniversaire de son indépendance dimanche 11 décembre sous le thème « Démocratie, défis sécuritaires et progrès économique et social ». La cérémonie s'est déroulée dans la ville de Kaya au centre-nord du pays. Le défilé civil et militaire, qui a mobilisé cinq mille personnes, s'est déroulé en présence de nombreux invités dont le ministre malien de la Sécurité. Il y a eu une grosse frayeur lorsqu'un mouvement de foule a failli créer une bousculade.

Toutes les régions du pays ont défilé sous les applaudissements du public. La plupart des participants civils étaient habillés en Faso Danfani, un pagne traditionnel tissé. Une commémoration qui traduit, selon le président Roch Marc Christian Kaboré, le renouveau démocratique du Burkina Faso.

« C’est la première année du renouveau démocratique de notre pays. Nous devons être fiers de procéder à cette célébration. Je suis le deuxième chef d’Etat civil élu du Burkina Faso et je crois que c’est avec une grande fierté que je participe à cette célébration. »

« Démocratie, défis sécuritaires et progrès économique et social » étaient au cœur de cette célébration du 56e anniversaire de l'indépendance du Burkina Faso. Le dispositif sécuritaire a été renforcé dans la région et jusqu'au Sahel. Le général de brigade Pingrenoma Zagré, le chef d'état-major général des armées soutient que l'armée burkinabè s'adapte de manière permanente en fonction des menaces.

« L’analyse que nous avons faite du type de menace nous a permis de réajuster nos dispositifs. Nous avons aussi acquis des moyens qui permettent un meilleur réseau de renseignement. Les forces nationales ont acquis un professionnalisme qui leur permet de faire face avec beaucoup plus d’assurance au défi sécuritaire. »

Cette commémoration de l'indépendance à Kaya a failli être troublée par une bousculade. Mais les forces de défense et de sécurité présentes sur place ont vite maîtrisé ce mouvement de foule.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.