Mali: controverse sur la question du retour au pays des Maliens sans papiers

De jeunes Maliens et Sénégalais jouent au foot dans la cour du centre d’accueil des migrants de Lampedusa.
© RFI/Anne Tréca

Au Mali, le pouvoir est empêtré dans une controverse sur la question du retour au pays des Maliens sans papiers. Dimanche dernier, une délégation de l'Union européenne (UE) était à Bamako pour travailler sur un partenariat entre l'Europe et le Mali en matière de migrations. L'Union cherche à négocier des accords avec les pays africains, de renforcement de la coopération économique en échange du retour des migrants. La polémique est venue d'un chapitre envisageant le rapatriement d'Europe des Maliens en situations irrégulière. Bert Koenders le ministre néerlandais des Affaires étrangères s'est félicité, parlant « d'engagement sans précédent de la part de Bamako ». Au Mali, et parmi les Maliens de l'étranger, des voix se sont élevées pour dénoncer « un accord scandaleux signé par le gouvernement malien ». Depuis, le pouvoir de Bamako fait tout pour éteindre cette polémique et dément qu'un accord ait été signé. Le ministre des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop l'a encore répété au micro de RFI.

Il n'y a pas d'accord sur ce point.
Abdoulaye Diop, ministre malien des Affaires étrangères
17-12-2016 - Par Christine Muratet