Législatives en Côte d’Ivoire: mobilisation contrastée dans le pays

Opération de vote à Abidjan, lors des élections législatives, en Côte d'Ivoire, le 18 décembre 2016.
© REUTERS/Thierry Gouegnon

Les bureaux de vote sont désormais fermés en Côte d'Ivoire. Le président Alassane Ouattara veut une majorité forte et espère une victoire du RHDP lors de ces législatives ivoiriennes de ce dimanche. Les électeurs étaient appelés aux urnes pour élire leurs 255 députés. Une Assemblée nationale qu'espèrent bien rejoindre les membres d'une partie du FPI, le parti de Laurent Gbagbo, alors que le Front populaire ivoirien avait boycotté les précédentes législatives en 2011.

La situation est assez contrastée dans le pays. Si les électeurs d’Abidjan ont semble-t-il eu du mal à se mobiliser aujourd’hui pour aller voter, selon nos informations, les taux de participations dans les grandes villes du reste du pays ont été assez importants. Ces taux pourraient être plus importants que lors du récent référendum constitutionnel en octobre dernier.

Les villes de Séguéla, d’Adzopé, de Korhogo, de San-Pédro ont voté en nombre pour leurs députés cette année. En revanche, à Abidjan, les taux de participation à la mi-journée sur certains bureaux étaient seulement de 6 à 15%, comme RFI a pu le constater à Port-Bouët ou à Bengerville. A Cocody, au centre scolaire de Riviera, les huit bureaux de vote ne sont jamais arrivés à plus de 25% de participation à la fermeture.

Résultats d'ici vendredi

La majorité parlementaire espérée par le président Ouattara sera peut-être forte, mais ce qui apparaît probable aussi, c’est que la participation à Abidjan sera plutôt faible. Tout comme dans la deuxième ville du pays. Les élections législatives se sont déroulées dans le calme à Bouaké, mais n'ont aussi pas attiré grand monde. C'est au compte-gouttes que les électeurs se sont déplacés pour accomplir leur devoir de citoyen. Jusqu'à la fermeture des bureaux de vote, les appels à la mobilisation ont été lancés.

Je suis un citoyen et je crois que c’est mon devoir de voter.

Paroles d’électeurs à Bouaké
18-12-2016 - Par Isidore Kouadio

A présent, c’est le dépouillement qui se déroule. Les résultats seront attendus et prononcés par la Commission électorale entre demain lundi et vendredi dernier délai.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.