Rwanda: le président du Parti démocratique vert en lice pour la présidentielle

L'opposant rwandais Frank Habineza a été investi le 17 décembre 2016 pour participer à l'élection présidentielle d'août prochain.
© STEPHANIE AGLIETTI / AFP

Frank Habineza, qui dirige la petite formation d'opposition rwandaise du Parti démocratique vert, a été investi samedi par son parti comme candidat à la présidentielle du 4 août 2017, lors d'un bureau politique qui s'est tenu à Kigali.

Il est deuxième candidat à annoncer sa candidature, après le président sortant Paul Kagame en janvier. Le Parti démocratique vert est la seule formation politique du pays, légalement reconnue par les autorités, à critiquer le gouvernement. Il avait notamment été l'unique parti homologué à s'opposer à la réforme de la Constitution, finalement adoptée en décembre 2015, permettant à Paul Kagame de se présenter pour un troisième mandat.

« J'ai accepté votre demande de vous représenter en tant que candidat pour la prochaine élection présidentielle », a déclaré Frank Habineza, face à une cinquantaine de cadres de sa formation réunis à Kigali.

Le président du Parti démocratique vert se lance donc dans la course, dit-il, au nom de la démocratie : « Nous voulons apporter la démocratie à ce pays. La démocratie ne tombe pas du ciel, elle ne viendra pas de l'Amérique ou de l'Europe, nous sommes de ceux qui devons lutter pour elle. (Cette candidature) est une des solutions pour que la démocratie s'enracine au Rwanda. »

Le Parti démocratique vert a été créé en 2009 par des transfuges du FPR, le parti au pouvoir, mais il n'a été reconnu officiellement par les autorités qu'en 2013.

En juillet 2010, peu avant la précédente élection présidentielle, le corps quasi-décapité du vice-président de ce parti avait été retrouvé dans un marais dans le sud du pays. Frank Habineza avait dès lors quitté le Rwanda pour la Suède, avant d'y revenir en 2012. Le président Paul Kagame, finalement réélu avec plus de 90% des voix, avait exclu toute implication de l'Etat dans ce crime qui n'a depuis toujours pas été élucidé.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.