Republier
Côte d'Ivoire

Législatives ivoiriennes: les premiers résultats

Dépouillement des bulletins de vote à Abidjan, le 18 décembre.
© Sia KAMBOU / AFP

Le dépouillement en Côte d'Ivoire a commencé dès la fermeture des bureaux de vote dimanche, où un peu plus de six millions d'électeurs étaient appelés à choisir leurs 255 représentants à l'Assemblée nationale parmi 1 337 candidats. Les premiers résultats commencent à tomber.  

On connaît d'ores et déjà les noms de 167 des 255 candidats qui composeront la chambre de députés. Et sans surprise, le RHDP vire en tête à ce stade des proclamations avec 110 sièges acquis sur les 255 à pourvoir.

Parmi les députés de cette nouvelle Assemblée, on compte le ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko qui à Séguéla a fait 100% des voix. Guillaume Soro a lui obtenu 98,7% des voix à Ferkessédougou. Amadou Gon Coulibaly, secrétaire générale de la présidence, est crédité lui aussi de 98% des voix à Korhogo. Le porte-parole du gouvernement Bruno Koné est vainqueur à Kouto avec 78% des voix et enfin le chef du gouvernement, Daniel Kablan Duncan, a remporté son premier poste de député de Grand Bassam avec 87% des voix.

Deuxième enseignement, les candidats indépendants sont nombreux à avoir emporté le suffrage de leurs électeurs. Cinquante d'entre eux siégeront à l'Assemblée, dont Yasmina Ouégnin qui non réinvesti par son parti le PDCI a tout de même réussi à être reconduite face à la ministre Affoussiata Bamba Lamine. En revanche, Kouadio Konan Bertin ne fera plus entendre sa voix dans l'hémicycle sèchement battu à Port-Bouët par le candidat RHDP et même devancé par Marcel Gossio pour le FPI qui ne sera pas député non plus.

En outre, si les ex-partis du RHDP, l'UDPCI de Mabri Toikeusse et l'UPCI de Gnamien Konan sauvent les meubles avec respectivement six et deux sièges pour le moment, on attend encore la montée en force du Front populaire ivoirien qui jusqu'ici n'a qu'un seul siège. En effet, le premier élu FPI à retourner à l’Assemblée nationale depuis 2010 sera Kouman Yao Nguettia élu de Bondoukou.

Enfin, alors que la promotion du genre féminin est inscrite dans la nouvelle Constitution, les parlementaires ont bien du mal à se l'appliquer puisqu’à ce stade les femmes ne représentent que 11% des députés élus. La liste complète des 255 députés devrait être connue mardi.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.