Fin de la visite de François Fillon en Afrique

Pour sa première visite hors d’Europe depuis sa victoire à la primaire, François Fillon a choisi le Mali et le Niger.
© REUTERS/Stephane Mahe

Pour sa première visite hors d’Europe depuis sa victoire à la primaire, François Fillon a choisi le Mali et le Niger. Le candidat de la droite à l’élection présidentielle française a rendu visite samedi 17 et dimanche 18 décembre aux forces françaises déployées dans la bande sahélo-saharienne depuis quatre ans pour lutter contre les jihadistes. Mais l'ancien Premier ministre français a aussi été par reçu les présidents malien et nigérien.

C'est par un déjeuner avec le président Ibrahim Boubacar Keïta que François Fillon a terminé dimanche 18 décembre sa visite au Mali. Une rencontre informelle de deux heures, à huis clos et sans collaborateur. « Une visite pour se présenter et faire plus ample connaissance », indique un proche collaborateur du président malien. « Une initiative appréciée à sa juste valeur par la partie malienne », conclut-il.

Samedi 17 décembre, c'est le président nigérien Mahamadou Issoufou qui a modifié son programme du jour pour recevoir en tête à tête pendant trois quarts d'heure François Fillon.

Pour le prétendant à l'Elysée, cette visite a aussi été l'occasion de rendre visite aux militaires français déployés dans la région. D'abord à Gao, au nord-est du Mali. Là, François Fillon a visité le poste de commandement où séjournent 1 400 soldats français. Puis à Niamey, au Niger, lors de sa visite à la base aérienne de l'opération Barkhane.

Pendant ce déplacement, l'ancien Premier ministre a aussi adressé un message aux pays européens, les appelant à participer et à s'engager aux côtés de la France dans la guerre contre le terrorisme, avant d'ajouter : « La France porte presque seule cette mission sur ses épaules ».

→ A (re)lire : Présidentielle 2017: François Fillon en visite au Sahel

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.