Cameroun: nouvel attentat-suicide près d'un marché à Mora

Des réfugiés nigérians dans le camp de Minawao, dans l'Extrême-Nord du Cameroun (photo d'illustration).
© AFP PHOTO: Reinnier Kazé

Au Cameroun, un nouvel attentat a frappé dimanche 25 décembre la province de l'Extrême-Nord. Un kamikaze a fait exploser la bombe qu'il portait sur lui près d'un marché, le jour de Noël. Deux personnes ont été tuées.

Il était 8 heures dimanche matin à Mora, à une trentaine de kilomètres de la frontière du Nigeria. Un mendiant s'avançait vers les étals du marché bondé en ce jour de Noël. Selon une source officielle, un groupe de vigilance citoyenne l'a repéré et a cherché à l'arrêter. Mais une forte explosion a alors tué sur place une femme et un jeune homme et blessé au moins cinq autres personnes : le mendiant venait d'actionner la ceinture d'explosifs qu'il portait sur lui.

Cette nouvelle attaque dans l'Extrême-Nord du Cameroun porte la marque de fabrique du groupe jihadiste Boko Haram, toujours actif dans la région. Elle intervient du reste alors que l'armée camerounaise mène une opération dans la localité nigériane de Ngoshe, a souligné un responsable militaire cité par l'AFP, pour « donner un coup fatal à Boko Haram ».

Des attaques similaires sont fréquentes dans la région, quoique moins nombreuses depuis le mois de septembre. Les autorités des deux côtés de la frontière attribuent cette baisse à l'affaiblissement de Boko Haram. Si l'on en croit une déclaration samedi 24 décembre du président du Nigeria, son armée a d'ailleurs repris le contrôle de la forêt de Sambisa, où se trouvait une base importante du groupe armé.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.