Trafic suspendu pour Air Austral entre les Comores et les départements français

Une vue aérienne d'Anjouan, aux Comores (photo d'illustration).
© Getty Images/Michael Runkel

Le trafic aérien est suspendu à compter de ce mercredi 28 décembre entre les Comores et les départements français de l'océan indien pour la compagnie aérienne Air Austral et sa filiale Ewa. A l'origine de cette décision du ministère comorien des Transports, les échanges en vue d'un accord entre les aviations civiles des deux pays, afin de permettre à la compagnie aérienne comorienne Inter'îles de desservir La Réunion.

Ce qui devait être un accord purement administratif entre les compagnies aériennes françaises et comorienne et leurs directions d'aviation civile a pris une tournure sécuritaire, contraignant le ministère des Transports à suspendre les vols concernés.

« Qu'on nous dise qu'il y a une possibilité d'insécurité dans l'un de nos aéroports, par mesure de prévention nous avons jugé qu'en attendant la mission qui va arriver, il vaut mieux qu'eux suspendent leurs avions. Je m'en réjouirai si la prévention est levée. Ça veut dire qu'il n'y a pas de doute », explique Mohamed Saïd Salim Dahalani le secrétaire général de la vice-présidence en charge des Transports.

Les autorités françaises déclarent que des discutions fructueuses entamées mardi ont permis de rétablir le trafic. Contacté par téléphone sur l'île d'Anjouan au siège de la compagnie Inter'îles, son directeur général Seffoudine Inzoudine réfute cette annonce.

« La décision qui a été prise par l'Etat comorien est noble. Il faudrait que Ewa et Air Austral soient contraintes aux mêmes exigences qu'Inter'îles. Autrement ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu'il y a une concurrence déloyale et qu'on veut que le ciel comorien soit sous domination française. »

Guerre commerciale pour le tronçon aérien Comores-Réunion ou réel souci de faire face au terrorisme, les pourparlers se poursuivront jusqu'en janvier 2017.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.