Pourtant épargnés par Ebola, Sénégal et Gambie ont perdu leurs touristes

La plage de Toubab Dialo (Sénégal), en 2006.
© Myriam Louviot/wikimédias cc

Il y a trois ans, Ebola faisait son premier mort en Guinée. Près de 11 000 autres ont suivi, et la majorité des pays d'Afrique de l'Ouest ont été touchés par l'épidemie. Entre autre conséquence, l'affluence des touristes a beaucoup baissé depuis deux ans dans la région, et même dans des pays très faiblement ou pas du tout touchés par la maladie. C'est notamment le cas du Sénégal et de la Gambie.

En Gambie, aucun cas d'Ebola n'a jamais été recensé. Au Sénégal, un seul cas, mais aucun décès. Et pourtant, les deux pays ont tous deux fortement souffert des conséquences de l'épidémie sur le tourisme. Lionel Lopez est propriétaire d'un hôtel de luxe dans le Siné Saloum, au Sénégal : « Heureusement qu'on avait une clientèle locale pour tenir et essayer de survivre, car au niveau du tourisme, la chute, on l'a vraiment tous ressentie. Beaucoup d'hôtels ont fermé. Moi-même, fin 2014, je regardais mon planning de haute saison pour 2015, j'avais zéro réservation long séjour dans mon planning général, et au mois de juin, on était à -50% par rapport à l'année 2014, qui était une excellente année. »

Dans ce pays, l'affluence touristique a baissé de 20 à 30% selon les indicateurs en 2015 ; et de 50% en Gambie. « Le problème, explique Abdoulie Hydara, directeur du bureau du Tourisme gambien, c'est qu'il n'y a pas eu de distinction entre la Cédéao et la Gambie. Les médias ont parlé de la Cédéao comme d'un seul bloc touché par Ebola. On a donc été indirectement très affecté par Ebola, le nombre de touristes à fortement baissé, et les compagnies aériennes ont cessé d'opérer des vols vers la Gambie. »

Pour la Gambie, dont 20% du PIB est issu du tourisme, il y avait urgence à attirer de nouveau les touristes. Las, la crise politique qui a suivi l'élection présidentielle de novembre devrait avoir un impact certain sur la saison touristique, qui battra son plein dans les mois à venir..

[Dossier] Il y a trois ans, l'épidémie du virus Ebola débutait en Guinée

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.