Un an de l'investiture de Kaboré: le président dialogue avec les internautes

Le président du Burkina Faso, Roch Marc Kaboré.
© REUTERS/Stringer

Au Burkina Faso, le président Roch Marc Christian Kaboré était mercredi soir en direct sur le réseau social « Twitter ». A l'occasion de premier anniversaire de son investiture en tant que président du Burkina Faso, il a échangé avec les internautes sur plusieurs sujets, mais les questions de sécurité, de santé, d’éducation et d’économie ont été les plus abordés par les internautes. Le président Kaboré promet de renouveler cette expérience d'échanges directs avec les internautes sur son compte Twitter personnel.

« Je suis heureux d'engager ce dialogue avec vous ». C'est par ces mots que le président Roch Marc Christian Kaboré a inauguré cet exercice avec les internautes.
Politique, économie, éducation, santé, sécurité de nombreux sujets ont été abordés au cours de ce dialogue direct.

Les forces armées burkinabè ont un nouveau chef d'état-major général : le colonel major Oumarou Sadou. Le président du Faso explique que « cette décision s'inscrit dans le cadre de la réorganisation des forces armée burkinabè ». Elle intervient quelque deux semaines après l'attaque du poste de Nassoumbou qui avait fait 12 morts dans les rangs de l'armée burkinabè.

Dans la foulée, le président annonce un futur remaniement du gouvernement, sans donner de date. « La question du ministère plein de la sécurité sera prise en compte dans la réorganisation gouvernementale », a-t-il précisé en répondant à la question d'un internaute.

Concernant l'ex-Premier ministre, le général Yacouba Isaac Zida, Roch Marc Christian Kaboré, souligne que le dossier est en cours de traitement au niveau de la hiérarchie militaire pour « l'aspect disciplinaire » et à la justice militaire pour « l'aspect judiciaire. »

Sur le plan sanitaire, trois millions d'enfants de moins de cinq ans ont bénéficié de soins gratuits selon le président du Burkina Faso. Mais les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de cette politique seront levées dès l'année prochaine promet Roch Marc Kaboré.

Prévu pour une heure, les échanges ont duré 90 minutes. Et le président du Faso promet que l'expérience sera renouvelée Roch Marc Kaboré Kaboré trouve « très utiles » les réseaux sociaux car « ce sont des vigies ». Cependant, il estime que « cela appelle à plus de responsabilité. »

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.