Republier
Libye Tchad

L'armée libyenne a entrepris de «nettoyer» le sud du pays

Le général libyen à la tête de l'armée Khalifa Haftar veut sécuriser le sud pour atteindre Tripoli.
© REUTERS/Esam Omran Al-Fetori

L’armée libyenne dirigée par le général Khalifa Haftar a lancé depuis quelques jours une opération qui vise, selon l'armée, à «nettoyer le Sud libyen de toutes les milices et les groupes terroristes qui menacent la sécurité de la Libye et du Tchad», a déclaré Ahmed al-Mismari, porte-parole de l'armée libyenne.

Sécuriser le sud pour atteindre Tripoli. C'est la stratégie annoncée par le général Khalifa Haftar.

Après une série des frappes aériennes visant des bases militaires où des milices islamistes en tous genres se sont barricadées, y compris la milice de Misrata, l'armée a pris possession de plusieurs lieux stratégiques, à al-Jofra, Barak al-Chati, Sebha. Des hommes de confiance, des généraux désignés par le général, sont maintenant chargés de tenir et d'administrer ces villes.

Selon un porte-parole de l'armée, cette « opération va s'étendre aux autres villes du Sud pour les nettoyer ».

Une rébellion tchadienne bombardée

Parallèlement, l’aviation du général Haftar a bombardé mercredi 28 décembre, pour la seconde fois ce mois-ci, les positions d'une rébellion tchadienne qui s'est installée dans cette zone au sud de la Libye.

Mahamat Mahdi Ali, qui dirige le Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (le FACT) le confirme : « Aujourd’hui, c’est clair : Haftar, par la voix de son porte-parole, a confirmé qu’ils nous bombardaient, et nous sommes une rébellion contre Idriss Déby. Ce qui fait qu’Haftar et Idriss Déby aujourd’hui mènent le même combat contre nous. Il est en train de rendre service à Idriss Déby, souligne-t-il. Nous ne sommes pas pour un camp contre un autre camp. »

Si Haftar est l’allié évident du Tchad, le FACT est accusé d'être l’allié des Misrati, ce qui justifie leur bombardement, du point de vue de l'armée libyenne.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.