Crise en Gambie: des milliers de personnes fuient le pays craignant des troubles

Poste-frontière entre le Sénégal et la Gambie (photo d'archives).
© Photo: Sachara, source: Wikipédia

Des milliers de personnes ont quitté la Gambie ces derniers jours craignant des troubles en raison de la crise politique qui secoue ce pays. Des Gambiens mais aussi des Sénégalais, des Mauritaniens, des Guinéens, et des Libériens qui partent vers Ziguinchor, Kaolack, au Sénégal et vers les villes de Guinée-Bissau afin d'y mettre les femmes et les enfants à l'abri. Le Haut-Commissariat aux réfugiés ne parle pas encore « d'afflux massif » mais commence à envisager avec les autorités sénégalaises l'ouverture de centres d'accueil. Pour l'instant, la plupart des personnes sont recueillies dans leurs familles ou chez leurs proches.

On a des gens qui habitent en Gambie, des Maliens, des Sénégalais, qui font passer leurs enfants au Sénégal comme mesure de précaution…

Hélène Caux, porte-parole du HCR en Afrique de l'Ouest
14-01-2017 - Par Olivier Rogez

Le Sénégal, pour des raisons de sécurité, a décidé de fermer sa frontière avec la Gambie durant la nuit. De jour, elle reste entièrement ouverte.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.