Erythrée: arrestations dans le milieu du showbiz

Les hommes de la police politique ont procédé aux arrestations d'au moins cinq responsables de LYE-TV à Asmara,
© REUTERS/Thomas Mukoya

Cinq personnalités du monde des arts ont été arrêtées ces derniers jours en Erythrée par les services de sécurité. Comme souvent dans ce pays très fermé de la Corne de l'Afrique, on ignore où et pourquoi ils sont détenus. Signe des temps : les personnes détenues sont les responsables d'une chaîne YouTube qui produit et diffuse des clips de musiciens populaires parmi les Erythréens.

LYE-TV, c'est l'acronyme d'une chaîne YouTube très populaire parmi les jeunes érythréens, et qui veut dire « Love You Erena », « Nous t'aimons notre Erythrée ». Glamour, chansons, comédies romantiques, il n'est jamais question de politique ici. C'est la chaîne de la fête, une sorte de petite MTV à l'érythréenne. C'est aussi la création d'une petite équipe qui filme, monte, chante et diffuse ses propres productions, et qui voyage entre l'Allemagne et l'Erythrée.

Pourtant, ce sont les hommes de la police politique qui ont procédé aux arrestations d'au moins cinq de ses responsables ces derniers jours à Asmara, selon nos confrères de Radio Erena. L'un après l'autre, ils ont été conduits de force vers un lieu de détention inconnu.

Aucune raison n'a été fournie, comme c'est l'habitude dans ce pays où les incarcérations se déroulent hors de toute procédure. Selon un proche, ils seraient accusés de posséder des devises étrangères, d'avoir diffusé un film non censuré, et tous de travailler avec des étrangers. Il y a quelques semaines, ils auraient même été mis en garde par le tout-puissant ministère de l'Information.

En tout cas, selon un journaliste érythréen en exil, ces arrestations sont le signe de la nervosité d'un régime souvent paranoïaque et soucieux de tout contrôler, surtout sur internet, un monde incontrôlable par excellence.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.