Republier
RDC Ouganda M23

RDC: d’ex-rebelles du M23 en exil en Ouganda de retour au Nord-Kivu?

Des membres de l'ex-M23 en février 2014.
© AFP PHOTO/ ISAAC KASAMANI

Le gouvernement de la République démocratique du Congo a affirmé dimanche 15 janvier que deux colonnes d'anciens rebelles du mouvement M23, en exil depuis trois ans en Ouganda, faisaient mouvement vers la province congolaise du Nord-Kivu, avec l'intention de mener des attaques. De leur côté, les autorités ougandaises ont tempéré les déclarations alarmantes de leurs voisins congolais. Et aucun combat n'était signalé dans la région.

C'est le gouverneur du Nord-Kivu qui a le premier évoqué dimanche matin 15 janvier la possible incursion en RDC d'ex-rebelles du M23 depuis leur cantonnement en Ouganda. Julien Paluku affirme qu'un commando armé faisait mouvement dimanche matin vers la RDC et même qu'un véhicule chargé d'armes avait été intercepté à la frontière.

Le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende a confirmé ces informations à l'AFP, parlant même de combats avec l'armée sur le territoire congolais.

Son homologue de la Défense, Crispin Atama Tabe, a aussitôt demandé par courrier au Mécanisme de vérification de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs de procéder « de toute urgence » à la vérification de ces informations. Du côté des forces armées congolaises, des sources précisaient toutefois qu'aucun combat n'avait eu lieu sur le territoire.

 

De l'autre côté de la frontière, en Ouganda, on restait prudent. Le capitaine Timbaganya, porte-parole de l'armée dans la région, a déclaré qu'il ne confirmait ni n'infirmait les propos des autorités congolaises. « Une enquête est en cours, a-t-il déclaré. Notre armée sécurise la frontière. »

Dimanche soir, RFI était en mesure de confirmer que les informations faisant état d'une centaine d'hommes armés qui auraient traversé la frontière congolaise provenaient bien de sources des renseignements militaires ougandais.

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.