Republier
RDC

Accord en RDC: la Cenco veut voir signé l'arrangement particulier le 28 janvier

L'archevêque Fridolin Ambongo, de la Conférence épiscopale (Cenco), lors de la signature de l'accord, le 1er janvier 2017 à Kinshasa.
© REUTERS/Kenny Katombe

Plusieurs fois reportée, la plénière des négociations directes entre la majorité et l'opposition a finalement eu lieu dimanche 22 janvier sous l'égide de la Cenco. Une autre plénière est prévue ce lundi après-midi. Après la signature de l'accord le 31 décembre, les évêques pensent pouvoir clôturer le 28 janvier avec les arrangements particuliers.

C'est à petits pas que les discussions progressent au Centre interdiocésain. La majorité et l'opposition tardent à trouver un consensus autour de l'arrangement particulier, celui qui devrait permettre l'application de l'accord obtenu grâce à la médiation de la Cenco.

Les points liés à la nomination du Premier ministre, la formation du gouvernement, la publication de cette équipe et son investiture, ce sont là les points qui posent encore problème. Et c'est donc là-dessus que les parties devront se pencher lors des discussions de ce lundi.

Dimanche, elles ont convenu que la signature de l'arrangement particulier devra intervenir le 28 janvier. L'installation du comité national de suivi est, elle, prévue pour le 26 janvier, date à laquelle Etienne Tshisekedi, plébiscité président de cet organe, devra être notifié. La redynamisation de la Céni et le renouvellement du Cesac ont également été adoptés.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.