Gambie: un air de liberté et une nouvelle vice-présidente, Fatoumata Tambajang

Les soldats de la force de la Cédéao, déployés à Banjul, Gambie, le 23 janvier 2017.
© REUTERS/Thierry Gouegnon

En Gambie, le nouveau président, Adama Barrow, est toujours attendu mais son retour au pays tarde. Il se trouve toujours à Dakar, au Sénégal, et son entourage affirme que les conditions de sécurité sont encore insuffisantes, deux jours après le départ en exil de l’ex-président gambien Yahya Djammeh. A Banjul, entre temps, l’ambiance est à l’apaisement et la Gambie a une nouvelle vice-présidente, Fatoumata Tambajang, nommée ce lundi 23 janvier.

Après les fortes émotions des derniers jours, l’ambiance est particulière, ce lundi soir, à Banjul. « Je respire la liberté », raconte Mohamed, tailleur au marché central, situé à deux pas de la présidence. « La démocratie, c’est bien », ajoute son voisin, Alpha, vendeur de fruits. L’activité, c’est important, a repris.

« Les affaires marchent un peu, un peu, mais ça va aller. Tout va bien se passer en Gambie », expliqe Aziz, chauffeur de taxi. Le travail reprend, le plaisir d’être ensemble, également. A chaque coin de rue, les gens discutent, jouent aux dames, boivent du thé à la menthe.

L’arrivée des forces de la Cédéao, dimanche soir, a permis d’apaiser l’atmosphère. Les Gambiens font confiance à ces soldats qui sécurisent la capitale mais se font discrets et restent très souriants avec les gens.

Accélération du dispositif

Signe que ce dispositif s’accélère, le général François Ndiaye - qui commande la force de la Cédéao - est arrivé à Banjul, ce lundi après-midi. L'objectif de ce déplacement est de rassurer les populations, rencontrer l’état-major de l‘armée gambienne et faciliter le retour, au plus tôt, du président Adama Barrow.

Sur ce point capital, il va falloir encore être patient. « Revenez me voir demain. J’espère pouvoir vous donner une date définitive », a indiqué le porte-parole de la coalition, Khalifa Salla, lors d’une conférence de presse, ce lundi après-midi.

Une nouvelle vice-présidente

Le chef de l’Etat gambien est donc toujours à Dakar mais, c’est important, la Gambie a, ce soir, une nouvelle vice-présidente qui vient d'être nommée. C’est une opposante historique à l’ex-président Yahya Jammeh. Il s’agit de Fatoumata Tambajang.

Après des études bilingues français-anglais, Mme tambajang a intégré l'administration gambienne avant d'obtenir un poste aux Nations unies. Sedat Jobe, ancien ministre gambien des Affaires étrangères en exil à Dakar et président de l’Association pour la restauration de la démocratie et les droits de l’homme en Gambie revient sur la suite de son parcours.

C'est l'architecte de l'unité des partis politiques gambiens.

Sedat Jobe, ancien ministre gambien des Affaires étrangères
24-01-2017 - Par Laura Martel

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.