Republier
Tchad

Tchad: l'opposition du CTPD dénonce l'arrestation de membres du parti à Moundou

Le député de Moundou, Mbairemtar Prosper, dénonce un harcèlement des opposants depuis l'élection présidentielle d'avril 2016 qui a reconduit Idriss Deby à la présidence.
© REUTERS/Tiksa Negeri

Cinq cadres du parti d'opposition CTPD, qui a remporté la mairie et la députation de Moundou lors des dernières élections, ont été arrêtés hier, mercredi 25 janvier, dans les locaux du maire Laokein kourayo Medard, président du CTDP et arrivé 3ème à la présidentielle. Le député de Moundou, Mbairemtar Prosper, dénonce un harcèlement des opposants qui touche aussi selon lui la population et la presse locale.

Les membres du bureau exécutif étaient en concertation avec le président Laokein Medard, lorsque la police a fait irruption dans le bureau du maire pour les arrêter. Nous ne comprenons pas de quoi il s’agit mais, concrètement, depuis l’élection présidentielle de 2016, les militants sont poursuivis, menacés…

Ecoutez le témoignage de Mbairemtar Prosper qui dénonce les intimidations dont les membres de son parti sont victimes
26-01-2017 - Par Laura Martel

Les militaires «chicotent» la population dans la rue ; les responsables des radios privées ont également été convoqués par la police et accusés de l'insécurité dans la ville, rapporte encore le député.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.