Somalie: nouvelle attaque des shebabs contre une base de l’UA

Un rebelle somalien shebab, lié à Al-Qaïda
© REUTERS

En Somalie, des combattants du groupe islamiste shebab ont lancé une attaque contre une base de la force de l'Union africaine dans le sud du pays, ce vendredi 27 janvier. Ils affirment y avoir tué des dizaines de soldats kényans. Une information démentie par Nairobi.

Les shebabs assurent avoir tué 65 militaires kényans. Des chiffres très rapidement démentis par l'armée kényane, qui considère les annonces du groupe terroriste comme de la propagande pure et simple. 

En fait, deux versions s'opposent. Les shebabs affirment avoir fait exploser deux voitures piégées conduites par des kamikazes à l'entrée de la base militaire de Kulbiyow, dans le sud de la Somalie. Des combattants auraient ensuite pénétré à l'intérieur, pris entièrement le contrôle des lieux avant de repartir en emportant des véhicules et des munitions.

Complètement faux, réagit le ministère kényan de la Défense : l'attaque aurait au contraire été repoussée et une opération de pacification lancée peu après avec un appui aérien.

Impossible donc de vérifier les bilans des uns et des autres, chaque camp ayant tendance soit à exagérer soit à minimiser les chiffres. Mais selon un journaliste local, plusieurs militaires ont bien trouvé la mort, beaucoup d'autres ont fui et se sont réfugiés de l'autre côté de la frontière. Ce journaliste local ajoute que le maire de la ville de Kulbiyow a également été tué dans cette attaque.