Madagascar en partie paralysée par une panne Internet

Une vue de Ambohidratrimo à Madagascar (Capture d'écran).
© youtube.com

Suite à la rupture du câble sous-marin de Telma (principal fournisseur d'accès à Internet) mercredi 25 janvier, particuliers comme entreprises se sont retrouvés sans connexion, paralysant une partie des activités de l'île. Distributeurs de billets à l’arrêt, entreprises et administration au ralenti… Cette panne montre à quel point Internet fait partie intégrante de la vie des Malgaches même si seulement 4% de la population bénéficie d’un accès direct au réseau.

Depuis cinq jours, c'est la panique à bord. Les internautes de la Grande Île inondent Facebook de messages pour savoir quel opérateur fonctionne encore. Dans la capitale, les boutiques Orange, l'un des fournisseurs d'accès à Internet qui n'a pas été impacté par la panne, sont en rupture de stock. Puces, clés 3G, box partagées : les particuliers se les arrachent.

« Je suis ici depuis 1H30 pour acheter une nouvelle puce pour pouvoir avoir une connexion à la maison », explique Malala, une étudiante. « C’est un gros problème pour moi [cette panne ; NDLR], car je suis en période d’examens et Internet est utile pour faire mes recherches », déplore la jeune femme.

A Tuléar, au sud de l'île, la situation est tout aussi compliquée. « Depuis trois jours, on ne peut pas communiquer par Internet », s’agace Adolfo Rolo Sáez, administrateur de l’ONG Bel Avenir, une association dont les soutiens sont en Europe. « En plus le mois de janvier, c'est beaucoup plus grave parce qu'on doit rendre compte de beaucoup de financements à nos bailleurs de fonds. Evidemment sans Internet, on ne peut pas envoyer nos justificatifs économiques et justificatifs techniques », poursuit-il.

► A (RE)LIRE : Madagascar: Internet en panne suite à l’endommagement d’un câble

 

Pour les grosses sociétés, la situation est différente, car elles peuvent anticiper ce genre de situations. « On dispose de trois opérateurs concurrents. Dans le cas présent de l’incident, on a activé plus de bandes passantes avec les opérateurs qui fonctionnent. On a la chance d’avoir les moyens financiers pour parer ce genre de panne », explique Igor Gonedec, directeur du Call Center Odity à Antananarivo.

Samedi soir, les clients de Telma commençaient à retrouver une connexion, faible et très instable. Jointe par téléphone, la direction de la communication du groupe n'a pas souhaité communiquer sur la manière dont avait été trouvée « cette solution de back up ». Car, les travaux de réparation en mer devraient commencer seulement en fin de semaine prochaine. L'opérateur télécom a annoncé un retour à la normale d'ici 15 jours.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.