En Côte d’Ivoire, pour la Banque mondiale, il faut faire plus pour l’éducation

Un instituteur enseigne à des élèves de primaire dans une école à Bouaké, en Côte d’Ivoire.
© AFP / Kambou Sia

L'antenne ivoirienne de la Banque mondiale à Abidjan vient de rendre un nouveau rapport sur la situation économique en Côte d'Ivoire. Rapport avec un accent particulier sur la problématique du système éducatif qui gagnerait à être plus efficient surtout si le pays veut atteindre son projet d'émergence en 2020.

La première partie du rapport souligne tout d'abord que la Côte d’Ivoire devrait continuer - dans les années à venir - sur sa lancée d'une croissance fortement positive, même si ce taux pourrait s'éroder légèrement au fil des ans pour être plus proche des 7% que des 9 ou 10%. Et encore, souligne la Banque mondiale, il faut absolument qu'entretemps, l'économie du pays se diversifie, que les biens produits ou services rendus soient de plus en plus élaborés, sophistiqués, et cela passe par une main-d'œuvre performante, bien formée.

La Côte d'Ivoire, 172e sur 188 pays...

Or, en matière d'éducation à la fin du primaire, les jeunes Ivoiriens lisent et calculent moins bien que les jeunes Burundais, Burkinabè et Sénégalais. A terme, la qualité de la force de travail ne correspond pas aux attentes du marché de l'emploi et la Côte d’Ivoire ne se trouve que 172e sur 188 pays dans le classement des Nations unies sur le développement du capital humain.

Mieux dépenser

Enfin, c’est presque un quart du budget de l’Etat qui est consacré à l’Education. La Banque mondiale souligne qu’il faut mieux dépenser cette manne pour la rendre plus efficiente : continuer à construire des établissements scolaires, promouvoir l’enseignement en province et enfin rétablir les équilibres des effectifs qui sont trop importants dans le primaire par rapport au secondaire. Un rapport qui en dit long sur le chemin restant à parcourir pour faire émerger l’éducation en Côte d’Ivoire.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.