Republier
Ouganda Justice

Ouganda: nouvelle étape dans le procès de l’ex-colonel de la LRA Thomas Kwoyelo

Thomas Kwoyelo (C), ancien commandant de la LRA, ici en 2011 à Gulu.
© MICHELE SIBOLINI / AFP

En Ouganda, c’est une nouvelle étape dans le procès de Thomas Kwoyelo qui débute. Cet ancien colonel de la LRA - rébellion qui a causé la mort de milliers de personnes en Ouganda, on estime à 65 000 les enfants enlevés par le groupe armé dans ce pays - est apparu à Kampala pour le début des audiences préliminaires. C'est la première fois qu'en Ouganda se tient un tel procès, un long processus qui a débuté en 2010. Thomas Kwoyelo a été enlevé il y a 30 ans par la rébellion et n’en est ressorti qu'en 2009. Aujourd'hui, l'ancien rebelle apparaît pour la première fois devant la Cour à Kampala. Il s'est confié à RFI.

Petit, frêle, Thomas Kwoyelo est entré dans la salle tête basse. Il discute avec ses avocats. Il sort un carnet, pointe du doigt ses notes. Il possède un maigre bagage scolaire - il n'a même pas fini l'école primaire - ce qui le handicape, confie-t-il. « Je ne suis pas impressionné. Mais je ne comprends pas vraiment ce qu'il se passe. Je n'ai pas fait d'études et je ne connais pas le droit pour savoir ce qu'il va arriver exactement dans ce tribunal. Je ne sais pas, j'attends seulement ce que va dire la Cour. »

Il est resté une heure et demie debout, regardant dans le vide ou se tournant un peu perdu vers la salle. Une interprète traduit au fur et à mesure dans sa langue locale. La juge finit par reporter l'audience.

« Je n'ai pas grand-chose à dire, mais je suis depuis très longtemps devant la justice et en prison. Le procès n'en finit pas et ce qui m'affecte le plus s'est d'être détenu depuis si longtemps », témoigne-t-il.

Thomas Kwoyelo a été l'un des colonels de la LRA. Il est poursuivi pour une centaine de chefs d'accusations dont meurtres, homicides volontaires et enlèvements.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.