RCA: la Minusca se réorganise autour de Bambari

Des soldats de l'ex-Seleka en patrouille, près de Bambari, en mai 2016.
© AFP PHOTO / PACOME PABANDJI

En Centrafrique, la situation impose à la Minusca un redéploiement de ses troupes. Les bases les plus petites sont abandonnées au profit de regroupement de forces plus importantes. La situation est particulièrement tendue dans le Centre et l'Est du pays notamment autour de la ville de Bambari. Depuis plusieurs semaines des combats font rage entre groupes armés issus de l'ex-Seleka.

Des combats violents qui opposent l'Union pour la paix en Centrafrique (UPC), qui a son quartier général à Bambari, à une coalition Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique-Mouvement patriotique centrafricain (FPRC-MPC), en particulier autour des deux localités d'Ippy et de Bakala.

Du coup, la Minusca craint une offensive de la coalition sur Bambari et a renforcé son dispositif pour protéger la ville. « Par rapport à l’expérience qu’on a eue, on a vu que, quand même dans cette ville, on n’avait pas le droit de laisser les combats se dérouler  avec les conséquences en pertes humaines, en déplacement des populations », indique le général Balla Keita, commandant de la Minusca

« On a tracé une ligne là-bas, c’est une ligne d’engagement. C’est clair et net, on a communiqué avec l’ensemble des groupes armés. Quiconque commencera à bouger en direction de Bambari par rapport à cette ligne, on va s’engager avec nos moyens aériens », prévient encore le responsable de la Minusca.