Republier
Mali

Mali: quatre militaires tués lors d’une attaque à Ménaka, dans le nord

Militaires maliens à l'entraînement.
© US Air Force photo: Master Sgt. Ken Bergmann

Au Mali, une position de l'armée malienne a été attaquée, tôt ce samedi 4 février, dans le nord du pays, dans la localité de Ménaka. Quatre militaires maliens ont été tués et huit autres blessés. Il y aurait eu également des victimes dans le camp des assaillants qui n'ont pas encore été formellement identifiés.

Comme quasiment chaque nuit, à Ménaka, l’armée malienne a organisé une patrouille pour assurer la sécurité des biens et des personnes. Il était environ 5h00 du matin, ce samedi, la patrouille s’achevait. Les militaires étaient alors rassemblés à un poste de sécurité. Au même moment, des assaillants armés, arrivés à moto et à bord d’au moins un véhicule, ouvrent le feu.

Un habitant de Ménaka affirme avoir entendu des coups de feu nourris. Il y a eu des victimes. Pour le moment, il n’y a eu aucune revendication, seulement des observations. Les assaillants ont, par exemple, utilisé les mêmes méthodes d’attaque que les groupes jihadistes. Ensuite, une fois l’attaque terminée, ils se sont retirés.

L’armée malienne affirme avoir engagé des poursuites. Plusieurs sources interrogées ont déclaré leur surprise après cette attaque.

« Les ennemis de la paix ont encore frappé », commente l’une de ces sources.

De leur côté, des élus de Ménaka ont réclamé, ce samedi, un renfort de l’armée malienne, sur place, pour éviter que la ville ne se vide de ses habitants qui commencent à avoir peur.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.