Zimbabwe: le pasteur Evan Mawarire inculpé

Le pasteur Evan Mawarire, alors en exil en Afrique du Sud, lors d'une conférence à l'univerrsité Wits de Johannesburg (photo d'archives).
© MUJAHID SAFODIEN / AFP

Au Zimbabwe, le pasteur Evan Mawarire, un des leaders de la contestation contre le président Robert Mugabe, a été officiellement inculpé. Il comparaissait vendredi 3 février devant un tribunal d'Harare. Mawarire a été arrêté mercredi soir à l'aéroport alors qu'il revenait des Etats-Unis où il a passé 6 mois. A l'époque Mawarire avait dit avoir fui le pays craignant pour sa vie.

A peine arrivé dans le pays et Mawarire est déjà inculpé. Il est accusé de « tentative de subversion d'un gouvernement constitutionnellement élu ». Et « d'incitation à la violence ». Il lui est reproché d'avoir appelé et organisé des manifestations contre le régime.

En effet l'année dernière, le pays au bord de l'asphyxie économique avait été secoué par une vague de rassemblements et de grèves. Vendredi, le magistrat a conclu qu'organiser un boycott ou une résistance allait l'encontre la Constitution et constituait un délit.

Celui qui s'est fait connaître pour avoir lancé le mouvement This Flag, « ce drapeau », sur les réseaux sociaux, reste donc en détention. Il comparaîtra à nouveau le 17 février.

En attendant, son avocat Harrison Nkomo a indiqué qu'il allait faire appel auprès de la haute cour et demander une libération sous caution.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.