Republier
Bénin

Bénin: les autorités s’expliquent sur l’interdiction des prières de rue

Une rue du centre de Cotonou, la capitale béninoise.
© RFI/Aurore Lartigue

Au Bénin, la décision d'interdire les prières du vendredi dans la rue continue de susciter des commentaires et des interrogations. « Il ne sera plus permis d'occuper indéfiniment la rue pour les prières du vendredi », répond le ministre béninois de l'Intérieur à ceux qui comptent sur un statu quo qui se prolongerait. Sacca Lafia reconnait néanmoins qu'une occupation temporaire, éphémère, juste le temps de la prière, reste pour l'instant tolérée jusqu'à ce que des nouvelles mosquées soient construites ou jusqu'à ce que soient réalisés des travaux d'agrandissement des lieux de culte existants.

A eux de s’organiser sachant que le gouvernement interdit de façon permanente d’occuper les rues pour la prière.

Sacca Lafia
07-02-2017 - Par Marie-Pierre Olphand

D'ici quelques semaines, des délais devraient être discutés au cas par cas avec chaque imam et les représentants régionaux de la communauté musulmane pour que l'espace public ne soit plus occupé à proximité des mosquées.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.