Gambie: l'UE débloque une aide financière immédiate de 75 millions d'euros

Le président Adama Barrow a dressé un tableau bien sombre de la situation économique de son pays (photo d'illustration).
© REUTERS/Thierry Gouegnon

Fraîchement arrivée à la tête de la Gambie après 22 ans du pouvoir autocratique de Yahya Jammeh, l’équipe du président élu en décembre dernier, Adama Barrow, va recevoir une aide de 225 millions d’euros de la part de l‘Union européenne. Une partie de cette somme sera débloquée rapidement, afin d’aider le nouveau dirigeant gambien à faire face aux urgences.

Le montant de l’aide financière immédiate de Bruxelles à Banjul est de 75 millions d’euros, selon Neven Mimica, le Commissaire européen chargé de la coopération internationale et du développement, en visite jeudi dans la capitale gambienne.

Cette somme est destinée à la résolution d’urgence l’insécurité alimentaire, à la lutte contre le chômage, à la construction ou la réfection des routes… Mais également à des actions de protection de l’environnement, au soutien de la société civile et à la protection des droits de l’homme.

Trois semaines après le départ en exil de l’ex-président Yahya Jammeh, le commissaire européen Mimica a salué un « un changement démocratique pacifique en Gambie » et il a annoncé la volonté de l’Union européenne de travailler avec le nouveau président, qui est à la tête d’un pays qui n’avait plus que deux mois de réserves de change, selon Adama Barrow.

Le nouveau chef de l'Etat gambien a dressé le tableau d’une « une économie pratiquement en faillite et qui a besoin de secours immédiat ». En plus des 75 millions d'euros promis, qui devraient être débloqués rapidement, l'Union européenne réfléchit à une autre enveloppe de 150 millions d'euros pour la Gambie, mais cette fois à moyen et à long terme.

A (re)lireGambie: quels défis économiques attendent Adama Barrow?

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.