Afrique du Sud: nouvelles révélations sur la famille Gupta

Le ministre des Finances sud-africain Pravin Gordhan, ici le 14 mars 2016.
© REUTERS/Siphiwe Sibeko

En Afrique du Sud, la famille Gupta, réputée proche de Jacob Zuma, continue son bras de fer juridique avec le ministère des Finances. Les frères Gupta sont notamment soupçonnés d'avoir joué de leur influence pour tenter d'imposer un ministre des Finances prêt à favoriser leurs affaires en décembre 2015. Fin janvier, la fratrie a déposé une plainte pour diffamation contre le ministre des Finances qui a révélé dans une déposition l'existence de 70 transactions suspectes réalisées par la famille Gupta. Dans une nouvelle déposition, le ministre Pravin Gordhan charge à nouveau la fratrie controversée.

Dans un document de 50 pages déposé en fin de semaine devant la Justice, Pravin Gordhan affirme avoir été harcelé par les frères Gupta. Le ministre des Finances dit avoir subi « des pressions illégales et sans précédent » de la part des hommes d'affaires qui souhaitaient le voir intervenir en leur faveur auprès des banques sud-africaines. En avril dernier, quatre des plus grosses institutions bancaires du pays craignant pour leur réputation avaient décidé de fermer les comptes bancaires de la famille Gupta.

Aujourd'hui, le ministre des Finances cherche à prouver qu'il n'avait aucune raison d'intervenir dans cette affaire alors que la famille Gupta accuse le ministre d'avoir monté un « complot politique » contre eux.

Toujours dans le cadre de cette affaire, l'un des frères Gupta a déclaré sous serment il y a quelques jours qu'il n'a jamais rencontré le vice-ministre des Finances Mcebisi Jonas. Celui-ci avait accusé les hommes d'affaires de lui avoir offert le poste de son patron en échange d'une grosse somme d'argent.