Republier
Musiques RDC

RDC: Thomas Lusango chante son pays au festival Amani

Le festival de musique Amani (« paix » en swahili) promeut la paix dans la région des Grands lacs.
© Festival Amani

La 4e édition du festival Amani se tient depuis vendredi 10 février et pour trois jours à Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo. Ce festival de musique veut promouvoir la paix dans la région, mais aussi mettre en avant des artistes locaux. RFI a rencontré l'un d'entre eux : Thomas Lusango, originaire de Bukavu, dans le Sud-Kivu.

Ses influences, Thomas Lusango dit les puiser dans la musique des différentes tribus qui composent son pays, la RDC. Fines dreadlocks sur la tête et regard rieur, ce trentenaire a hérité de la passion pour la musique de son grand-père, joueur de piano à pouce. « Quand il jouait de la musique, il me mettait sur ses genoux et il jouait au likembe et pendant ce temps, il m’ensorcelait avec ses histoires », raconte-t-il.

Mais sa vocation n'est pas du goût de ses parents qui le mettent à la porte. Pas de quoi le décourager, il prend la route de Kinshasa et revient quelques années plus tard à Bukavu avec en poche un diplôme en ethnomusicologie.

En 2013, il enregistre son premier album qui fait la part belle aux instruments traditionnels congolais. Sur la scène d'Amani, c'est plutôt guitare et piano. Une volonté d'être plus accessible pour le public, justifie-t-il. Mais toujours des textes qui parlent de son pays et d'Afrique.

Thomas Lusango espère que sa prestation va lui offrir un coup de projecteur et lui permettre de réaliser son rêve : trouver des financements et ressusciter son festival de musique traditionnelle « Blues Blues du Kivu » qui s'est tenu pour la première et unique fois en 2010 à Bukavu.

→ A écouter aussi : Eric De Lamotte: «promouvoir le vivre-ensemble et la paix» au festival Amani (Invité Afrique soir)

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.