La Gambie ne quittera finalement pas la CPI

Le président Adama Barrow lors de la conférence de presse dans sa résidence, à Banjul, le 28 janvier 2017.
© REUTERS/Thierry Gouegnon

Adama Barrow en avait fait une promesse de campagne. Le nouveau président gambien confirme son intention de rester au sein de la Cour pénale internationale. Il revient donc sur une décision prise par l'ex-chef de l'Etat, Yahya Jammeh.

C'est désormais officiel : la Gambie ne quittera pas la Cour pénale internationale. Le président Adama Barrow l'a confirmé il y a quelques jours à un diplomate européen, et dans la foulée, son ministre des Affaires étrangères a envoyé une lettre au secrétaire général de l'ONU.

Pourquoi les Nations unies ? Parce que l'institution est garante de la plupart des traités internationaux, dont le fameux Statut de Rome qui fixe les règles de la CPI. En novembre dernier, la Gambie avait adressé un courrier à l'ONU pour lui signifier son retrait. La procédure était donc enclenchée, mais il sera assez facile d'y mettre un terme. Le règlement précise qu'il faut un an avant de quitter le statut de Rome. Au-delà de cette date, la Gambie aurait dû tout recommencer de zéro, lancer un nouveau processus d'adhésion. Mais comme la décision n'a que quelques mois, le pays est officiellement toujours partie de la CPI et une simple lettre suffit à entériner la décision du président Barrow.

Cette annonce n'est pas une surprise, mais elle envoie un message clair sur la volonté de travailler davantage avec la communauté internationale, et surtout de tirer un trait sur les années Jammeh, qui voyait dans la CPI un instrument de « persécution envers les Africains, surtout leurs dirigeants ».

A (RE)LIRE → Union africaine et CPI: chronique d'un divorce à petits pas

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.