Gambie: Hassan Boubacar Jallow, nouveau ministre de la Justice

Hassan Boubacar Jallow, nouveau ministre de la Justice de la Gambie, mercredi lors de son investiture hier, mercredi 15 février 2017.
© Présidence de la Gambie

La Gambie a depuis ce mercredi 15 février un nouveau ministre et c'est un poste important pour l'avenir du pays qui a été attribué : celui de la Justice. Le président Adama Barrow a réussi à convaincre Hassan Boubacar Jallow de rejoindre le gouvernement. Ce juriste réputé, ancien ministre, a aussi été procureur du tribunal pénal pour le Rwanda.

C'est devenu une tradition, Hassan Boubacar Jallow a prêté serment dans un grand hôtel de la capitale, devenu le siège de la présidence et du gouvernement. Le juriste retrouve un poste qu'il a tenu durant dix ans entre 1984 et 1994 durant l'ère du président Jawara, président renversé par Jammeh. Son objectif : créer une justice indépendante. « La justice, l'état de droit, la paix, le progrès. Ces éléments sont liés et inséparables pour aller vers la bonne gouvernance, a déclaré solennellement le nouveau ministre. Nous ferons de notre mieux mais nous ne pouvons cependant pas le faire seul. Nous devons travailler tous ensemble afin de sécuriser un système judiciaire indépendant et impartial pour notre pays ».

Ancien président de la Cour suprême gambienne, Hassan Boubacar Jallow a exporté après 1994 ses compétences, notamment au TPIR. Bien évidemment présent pour sa prise de fonction, le président Barrow s'est félicité de l'entrée au gouvernement de ce ministre d'expérience.

« Il ne peut y avoir de paix s'il n'y a pas la justice. Après 22 ans d'injustice et d'abus de pouvoir voilà pourquoi l'expérience et l'expertise du ministre de la justice Jallow est nécessaire », a assuré le nouveau président gambien.

Décortiquer le régime Jammeh, gérer aussi la réconciliation : le rôle du nouveau ministre de la Justice, Hassan Boubcar Jallow sera fondamental pour réussir à créer cette nouvelle Gambie souhaité par le président Barrow.