Republier
RDC

RDC: polémique autour du financement des élections

Elections présidentielle et législatives de novembre 2011 en RDC (photo d'illustration).
© AFP PHOTO/ ISSOUF SANOGO

Le gouvernement a-t-il les moyens d'organiser des élections en RDC ? Selon les estimations faites par la commission électorale, le coût de toutes les élections s'élèverait à 1,8 milliards de dollars, soit 500 millions de plus que le montant évoqué en 2013 par la Ceni. Un montant mirobilant fustigé par l'opposition qui estime qu'il s'agit déjà là de l'expression de la volonté du président Kabila de ne pas organiser les élections cette année et d'instrumentaliser la Commission électorale. Et une déclaration du ministre du Budget hier a affolé les médias.

Le pays connaît une crise économique d'ampleur avec la dépréciation du franc congolais et une envolée des prix. Le budget de l'Etat est passé à 4,5 milliards cette année contre le double en 2015. Parmi les raisons évoquées, la baisse du cours des matières premières.

Comment alors financer les élections ? Voilà ce que disait hier le ministre du Budget, Pierre Kangudia. « Même si les perspectives semblent s’améliorer, il est difficile de penser que nous puissions mobiliser 1 milliard 800 cette année. A ce stade, je préfère tenir un langage de sincérité... [comme] un technicien du budget qui parle en fonction de ce qui réalisable ».

Pour le porte-parole du gouvernement, Lambert Mendé, le ministre du Budget a été mal compris par les médias. Il ne voulait pas dire qu'il était impossible de tenir des scrutins cette année, tout seulement parce que les 1 milliard 800 millions ne porteront pas sur un seul exercice budgétaire mais plusieurs.

Le ministre de la Communication promet que tous les moyens seront engagés pour permettre la tenue des élections d'ici à la fin de l'année comme le prévoit l'accord de la Saint-Sylvestre.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.