Guinée: le système B face à la grève des enseignants

L'atelier de lecture de la maison des jeunes de Coleah, un quartier de Conakry.
© RFI/Coralie Pierret

En Guinée, la grève des enseignants se poursuit. Les élèves ne sont pas allés en classe depuis plus de deux semaines. La majorité d'entre eux reste à la maison. Pour ne pas cumuler de retard, certaines alternatives sont proposées aux enfants.

A la maison des jeunes de Coléah, des cours de lectures sont organisés. Cissé a 15 ans, il y participe tous les jours. « Je viens pour lire, pour chercher les mots difficiles », explique-t-il. Nabib lit un Bescherelle à disposition. « Je viens réviser ici la conjugaison, je n’ai rien à faire à la maison, l’école me manque », avoue-t-il. 

Comme les écoles primaires, les collèges et les lycées, toutes les universités du pays publiques ou privées sont fermées depuis mardi. Abdoul Karim Camara est en première année de chimie. « Ici, c’est un plan B pour nous parce que nos professeurs sont en grève, indique-t-il. Hier, mon papa m’a appelé, il m’a conseillé de ne pas rester comme ça sans rien faire. »

L'atelier existait avant la grève, mais depuis quinze jours, de plus en plus de jeunes s'y donnent rendez-vous, constate l'animateur Adouramane Diallo. « Les élèves viennent ici faire la lecture. Même si les écoles sont fermées, on a différents types de livres ici, on a des comptes, on a des romans, on a des Larousse, on a des livres d’anglais aussi. Ça va faciliter l’apprentissage », espère-t-il. 

Entre les syndicats d'enseignants et le gouvernement, les tractations continuent. Plusieurs points d'accord ont été trouvés, mais la modification de la grille indiciaire et l'intégration des contractuels dans la fonction publique sont toujours en négociation.

Une nouvelle séance de négociations s'est terminée vendredi soir à Conakry, sans aboutir à un accord. Mais le dialogue n'est pas rompu et un nouveau rendez-vous est prévu ce matin à 11h, heure locale.


Alpha Condé répond aux grévistes

Le président Alpha Condé a reçu la presse pour faire le tour de l'actualité dominé par la grève des enseignants qui tend vers sa troisième semaine. Il en a profité pour répondre aux grèviste qui selon lui sont de mauvaise foi.

Alpha Condé répond aux grévistes
18-02-2017

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.