Republier
Mali

[Reportage] Un mois après l'attentat, le MOC de Gao reprend les patrouilles

Des combattants du MOC, le 17 février 2017 à Gao.
© Anthony Fouchard/RFI

Au Mali, cela fait un mois jour pour jour que le camp du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC) a été attaqué à la voiture piégée, faisant 60 morts. Ce dispositif, prévu dans l'accord de paix, doit faire évoluer ensemble les combattants issus des groupes armés signataires et les forces armées maliennes.

Après l'attentat qui a dévasté le MOC de Gao, le camp est désormais lourdement protégé. Plusieurs véhicules blindés de l'ONU sont stationnés à l'extérieur et d'épais sacs de sable ont été empilés sur 10 mètres de haut.

Le commandant de bataillon, Moussa Najim, raconte : « La voiture piégée avec le kamikaze est arrivée là. On n’a pas eu le temps de réagir. Alors maintenant on a renforcé les défenses un peu partout, on va reprendre le travail en reconstituant nos effectifs progressivement. »

Plus que 400 hommes opérationnels

Les soldats du MOC ont déjà repris les patrouilles, en collaboration avec l'ONU et les forces françaises Barkhane. Bien conscients que l'espoir de paix qu'ils incarnent peut déranger.

« J’ai vu des morts, j’ai vu des blessés… On s’attendait à ça, raconte un combattant issu de la Coordination de l’Azawad. Il y a beaucoup de gens qui sont contre avoir la paix ici. Il y a des gens, des trafiquants de drogue qui sont contre, d’autres personnes aussi parce qu’ils ont dans leur intérêt de ne toujours pas avoir de sécurité ici. »

Sur les 600 hommes prévus pour faire partie du MOC, il n'en reste que 400 pleinement opérationnels. Les patrouilles mixtes doivent démarrer officiellement dans les jours à venir.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.