Merkel annule sa visite en Algérie à cause de l'état de santé de Bouteflika

Abdelaziz Bouteflika à Alger, le 15 juin 2015.
© AFP PHOTO / POOL / ALAIN JOCARD

La visite en Algérie d'Angela Merkel a été annulée ce lundi 20 février. La chancelière allemande devait arriver à Alger en fin de journée, mais en début d'après-midi, les autorités algériennes ont annoncé qu'étant donné l'état de santé du président Abdelaziz Bouteflika, il ne pouvait pas la recevoir. « Une indisponibilité temporaire », selon un communiqué, mais qui pose question en Algérie. A bientôt 80 ans, Abdelaziz Bouteflika semble de plus en plus affaibli par la maladie.

« Une bronchite aiguë ». Selon le communiqué de la présidence de la République, c'est la raison pour laquelle Abdelaziz Bouteflika ne pouvait pas recevoir la chancelière allemande.

Depuis son accident vasculaire cérébral en 2013, Abdelaziz Bouteflika ne marche plus, sort très peu de sa résidence, et les Algériens le voient à la télévision lorsqu'il reçoit les leaders politiques étrangers. Sa dernière apparition remonte au 23 janvier, lors de la visite de l'émir saoudien.

Annulation de dernière minute

Les problèmes de santé du président algérien sont régulièrement évoqués par la presse, principalement lorsqu'il se rend à l'étranger pour être soigné. Mais cette fois, les critiques sont différentes. Car la visite d'Angela Merkel a été annulée au dernier moment, une heure à peine avant le décollage de l'avion, selon le programme officiel de Berlin.

Le site internet TSA souligne que c'est la première fois qu'une telle annulation a lieu et que jusqu'ici, le président avait toujours su gérer son agenda diplomatique.

Sur les réseaux sociaux, des journalistes eux s'interrogent : quelles sont les réelles conséquences de cet état de santé sur le fonctionnement des institutions ? Depuis plusieurs semaines pourtant, des proches du président évoquaient la possibilité d'un 5e mandat.