Gabon: Alain Bâ Oumar nouveau patron des patrons

Alain Bâ Oumar (g) élu nouveau patron des patrons gabonais. Ici en 2013, il signait une convention qui devait permettre les connexions Internet haut débit dans les zones rurales.
© AFP PHOTO / STEVE JORDAN

Au Gabon, le puissant club des patrons a élu son nouveau président vendredi 24 février. Il s'agit d'Alain Ba Oumar. Il a été élu à la présidence de la Confédération patronale gabonaise (CPG) pour un mandat de trois ans.

Il n'a aucun rang protocolaire officiel, mais le président de la Confédération patronale gabonaise (CPG) est l'une des personnalités les plus influentes du pays. La CPG regroupe en effet les 57 plus grandes entreprises du Gabon dont la participation au PIB national est de 80%.

Durant cette période marquée par une grave crise économique, ce club des patrons a fait confiance à Alain Bâ Oumar, un patron de 54 ans qui a fait fortune dans les télécommunications. Comme tous ses prédécesseurs, Alain Bâ Oumar a pour première priorité : le paiement de la dette intérieure.

« Il faut être imaginatif. Il faut être une force de proposition qui ne va pas seulement réclamer le paiement de la dette au gouvernement, mais lui proposer des solutions imaginées par nos banquiers, par nos juristes, qui peuvent permettre de régler ce problème tout en prenant en compte les difficultés qu'on a au niveau de nos finances publiques. Nous voulons puiser dans les ressources de la CPG, les personnes qu'il faut pour y parvenir », souligne Alain Bâ Oumar.    

Les PME gabonaises n'ont pas une idée positive de la CPG qu'elles considèrent comme un pachyderme qui bouffe tout et écrase tout sur son passage. Bâ Oumar promet de corriger cette image. Durant son premier mandat, Ali Bongo a souvent fait recourt à la CPG pour financer certains projets publics. Il réunira le nouveau bureau le 7 mars prochain pour des nouveaux challenges.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.