Republier
RDC

RDC: le casse-tête du Rassemblement de l'opposition pour se trouver un chef

L’UDPS revendique la présidence du conseil des sages du Rassemblement en plus de la primature. Ici, Dori Dumbi, l'évêque Gérard Mulumba, Félix Tshisekedi et André Kabanda (de g. à dr.), lors de leur conférence de presse, le 13 février 2017, à Bruxelles.
© AFP/ERIC LALMAND / Belga

Près d'un mois après la mort d'Etienne Tshisekedi, le Rassemblement de l'opposition peine à se trouver un nouveau leader. La promesse faites il y a dix jours aux évêques catholiques, médiateurs dans cette crise congolaise, de désigner le président du conseil des sages du Rassemblement dans les 48h a donc été largement dépassée. Et après une semaine de négociations, le consensus n'a pas encore été trouvé.

En début de semaine, la principale difficulté était celle du nombre de candidats : six pour un seul poste. Avec chacune des composantes du Rassemblement qui réclamait cette présidence du conseil des sages. Surtout les deux poids lourds, le G7 et l'UDPS, dont les concurrents soulignent qu'elle revendique déjà la primature.

Pour remédier à ce problème, certains suggèrent de modifier la structure même du Rassemblement et d'ajouter à la présidence du conseil des sages, une présidence politique et même un président de conseil de coordination.

Trois instances qui permettraient donc de trouver une place à la fois au G7 et à l'UDPS. Mais là encore, ça coince. Pourquoi ? Car des inconnues compliquent ce jeu de répartition. Notamment cette question : qui sera Premier ministre ? Le Rassemblement a bien un candidat en tête mais le président Joseph Kabila réclame toujours qu'on lui propose trois noms.

Dans ce contexte, comment garantir que les ambitions politiques des uns et des autres soient satisfaites et éviter l'éclatement ? C’est tout le casse-tête en cours depuis une semaine.

A (re)lire RDC: l'opposition peine à désigner son nouveau chef

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.