RCA: la Minusca arrête des miliciens du FPRC en marche vers Bambari

Un véhicule de la Minusca en patrouille dans la ville de Bambari (en août 2014).
© UN Photo/Catianne Tijerina

En Centrafrique, la ville de Bambari est toujours menacée par l'avancée de la coalition du FPRC de Noureddine Adam. Ce week-end, alors qu'une quarantaine d'hommes armés tentaient de se rendre sur place, deux responsables ont été interceptés par la Minusca.

« La Minusca n'a aucune inculpation contre eux. Ils vont bientôt être libérés », affirme Aboubacar Sidi, le porte-parole de l'état-major du FPRC alors que trois combattants sont aux mains de la force onusienne et de la justice centrafricaine.

La menace d'une prise de Bambari par la coalition emmenée par Noureddine Adam a franchi un nouveau pas ce week-end. Selon la Minusca, une quarantaine hommes lourdement armés, notamment de Kalachnikov et de lance-roquettes, sont arrivés à 5 km de la ville.

Considérant que la coalition avait franchi les ultimes lignes rouges imposées par la Minusca, celle-ci a stoppé l'avancée de cette colonne d'une quarantaine d'hommes avec le soutien du contingent portugais, spécialisé dans l'intervention rapide, et d'un hélicoptère. Sept combattants ont été blessés lors de cette intervention et un a été tué.
 

Du côté de la coalition, on dément les informations de la Minusca, prétendant qu'un rendez-vous avait été pris pour des négociations et que l'arrestation de leurs hommes est tout simplement un enlèvement.

Cela fait maintenant plusieurs semaines que les forces internationales font face à l'avancée des hommes de Noureddine Adam, et jure que Bambari devrait bientôt devenir une ville sans groupes armés.