Djibouti: François Hollande reçoit Ismaïl Omar Guelleh à l'Elysée

François Hollande a reçu à l'Elysée Ismaïl Omar Guelleh, le président de Djibouti, le 28 février 2017.
© REUTERS/Philippe Wojazer

En visite officielle à Paris, Ismail Omar Guelleh a rencontré François Hollande ce mardi 28 février à l’Elysée. Le président djiboutien a été accueilli avec les honneurs, et les échanges entre les deux chefs d'Etats ont porté sur les questions sécuritaires et économiques.

Au long des quarante minutes qu’a duré la rencontre, Ismail Omar Guelleh et François Hollande ont d’abord parlé sécurité. Djibouti est un acteur clef dans la lutte contre le terrorisme et pour la stabilité régionale.

La France a aussi promis de maintenir son aide au développement, notamment face à la sécheresse qui frappe actuellement l’Afrique de l’Est. Enfin, François Hollande a salué l’ « engagement du pays dans la francophonie ».

Pas de commentaires du côte de Djibouti

C’est en tout cas ce que rapporte un communiqué de l’Elysée, car côté Djiboutien on se refuse catégoriquement à tout commentaire. Ismail Omar Guelleh était ensuite entendu à l’ambassade de Djibouti à Paris pour poser la première pierre d’une nouvelle annexe de l’édifice.

Il n’est finalement pas venu, laissant les diplomates et les ministres féliciter le groupe français Colas, en charge de la construction. Mais si Colas construit à Paris, à Djibouti en revanche il serait en train de se retirer, emboîtant ainsi le pas au géant pétrolier Total.

« Nous avons une douzaine d’entreprises sur place » affirme-t-on à l’Elysée, mais cela est-il suffisant face aux investissements massifs du concurrent chinois ? Pas sûr, et c’est sans doute pour cette raison que le président djiboutien doit rencontrer, demain matin, les représentants du patronat français.