Republier
Mali

Mali: installation des autorités intermédiaires à Gao et Ménaka

Photo aérienne de Ménaka au Mali
© Minusma

Au Mali, après Kidal mardi, l'installation des autorités intérimaires est prévue ce vendredi à Gao, comme à Ménaka. C’est ce que prévoit l’Accord de paix signé en 2015 sur le nord du Mali. Et la cérémonie va bien avoir lieu.

La délégation officielle a atterri en début d’après-midi à Ménaka. Une toute nouvelle région dans laquelle les autorités intérimaires doivent être investies ce vendredi. A Ménaka, aucune dissension, aucun problème notable. Tous les partis signataires de l’accord se sont mis d’accord sur les représentants. Et la population dans l’ensemble est largement favorable.

Le convoi de la délégation officielle se déplace sous haute surveillance. On peut apercevoir plusieurs blindés de l’ONU, plusieurs blindés également de la force française Barkhane, et des pick-up composés des soldats maliens.

Après cette cérémonie à Ménaka, la délégation doit reprendre les hélicoptères pour se rendre à Gao où ce n’est pas la même situation, car jeudi encore, des hommes armés avaient investi le Conseil régional, l’assemblée régionale de Gao pour s’opposer à l’investiture des autorités intérimaires. A priori, un accord a été trouvé. Gao est toujours donc sur le plan de vol et la délégation devrait y être en fin d’après-midi.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.