Sénégal: Khalifa Sall soupçonné d'escroquerie

Bassirou Gueye, procureur de la République, lors de la conférence de presse, le mars 2017, où il annonce avoir saisi la justice à l’encontre de collaborateurs du maire de Dakar.
© Guillaume Thibault/RFI

Au Sénégal, les soucis judiciaires de Khalifa Sall, maire de Dakar, se poursuivent. Il a été entendu, la semaine dernière, sur la gestion d’une caisse d’urgence, un fond mis à la disposition de la mairie par l’Etat. Désormais, ce sont certains de ses collaborateurs qui se retrouvent soupçonnés d’escroquerie portant sur des deniers publics, de détournements de deniers publics, de faux et usage de faux. L’annonce a été faite, vendredi 3 mars, par le procureur de la République qui annonce avoir saisi le juge d'instruction.

Accusé par Khalifa Sall d’être aux ordres du président Macky Sall, le procureur Bassirou Gueye a vivement critiqué le maire de Dakar sur cette défense.

« On a traité la justice de tous les noms d’oiseaux. On a beau vouloir parler de politique, le problème n’est pas politique », a-t-il affirmé.

Les faits s’étalent sur la période 2011-2015. Khalifa Sall et ses collaborateurs sont soupçonnés d’avoir détourné 2,8 millions d’euros issus d’un fond d’urgence alloué par l’Etat et détourné car « non justifié », a expliqué le procureur.

« Il devrait plutôt s’agir de justifier le montant d’ un milliard 830 millions que l’on a soustrait des caisses et que l’on ne peut pas justifier », a précisé Bassirou Gueye.

Lors de cette conférence de presse, le procureur a livré de nombreux détails des auditions ainsi que des confrontations entre Khalifa Sall et ses collaborateurs.

« Sa sœur, actuellement assistante à la mairie de Dakar, a effectivement dit que toutes les factures qui ont été produites, l’ont été pour couvrir les montants de 30 millions que l’on prenait par mois et que l’on remettait directement au maire ! », a-t-il rapporté.

Bassirou Gueye a donc décidé de donner suite à la procédure d’enquête. « Je vais saisir, dès la semaine prochaine, le juge d’instruction sur le dossier de la mairie de Dakar pour des faits d’escroquerie portant sur les deniers publics, de détournement de deniers publics et de faux et usage de faux à l’encontre de Monsieur Khalifa Sall et autres », a annoncé le procureur de la République.

Khalifa Sall est actuellement en déplacement à l’étranger. Joint au téléphone par RFI, l’un de ses proches a réagi aux déclarations du procureur et dénoncé « un vaste complot et un tissu de mensonges ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.