La réhabilitation de la baie de Cocody symbole du rapprochement maroco-ivoirien

Vue du Plateau, le quartier d'affaires d'Abidjan, dans la baie de Cocody.
© RyansWorld / Wikimedia commons

Le roi Mohammed VI poursuit sa visite en Côte d’Ivoire. Annoncé pour seulement quatre jours, le souverain marocain est finalement à Abidjan depuis plus d’une semaine. Il a visité lundi 6 mars les travaux de la baie de Cocody avec le président ivoirien Alassane Ouattara. Entamée il y a un an, la réhabilitation de la lagune est un des plus grands chantiers actuels dans la capitale économique. Elle est aussi le symbole du rapprochement entre le Maroc et la Côte d’Ivoire.

Finis les tas d’ordures dans la lagune, finies les odeurs pestilentielles. Marina, aire de jeu et restaurants, c’est un autre monde qui en plein cœur d’Abidjan doit sortir de terre à l’été. Pour l’instant, ce sont surtout les tractopelles que l’on voit, mais les autorités promettent une métamorphose.

« Ce sera une eau bleue que nous pourrons donc contempler, explique Anne Ouloto, ministre de la Salubrité et de l’Environnement. Je crois que cet espace va contribuer à la transformation du paysage de la capitale économique. »

Dépolluer et réaménager la lagune, un projet gigantesque inspiré par les travaux réalisés à Nador, au Maroc. C’est ainsi l’agence publique marocaine Marchica Med, qui a été choisie pour mener le chantier. « La lagune de Marchica, très polluée, avec beaucoup d’ordures, etc., est devenue une perle. En moins de cinq ans, les oiseaux sont revenus, le poisson est revenu. Et c’est ce modèle-là que Sa Majesté voulait qu’on vienne expliquer à nos amis », explique Saïd Zarrou, son directeur.

Le chantier est estimé à 280 milliards de francs CFA (plus de 425 millions d’euros). Un financement assuré à plus de 60% par la Banque islamique de développement. Mais l’ouvrage illustre aussi la présence de plus en plus forte du Maroc en Côte d’Ivoire. Le pays est devenu le premier investisseur étranger l’année dernière.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.