Burkina Faso: 16 syndicats d'enseignants s'alarment de la situation au Sahel

Une salle de classe au Burkina Faso.
© edukafaso.jimdo.com

Au Burkina Faso, seize syndicats de l'enseignement s'alarment de la situation dans le Sahel. Ils demandent à l'Etat d'agir et d'assurer la sécurité. Il y a plusieurs semaines, les professeurs de la province de Soum, dans le nord du pays, avaient reçu la visite des jihadistes du groupe Ansarul Islam qui leur avaient ordonné de cesser l'enseignement en français. Il y a un mois, le ministre de l'Education était venu les rassurer mais vendredi, les extrémistes ont mis leur menace à exécution en tuant le directeur de l'école du village de Kourfayel. Depuis, ses collègues s'alarment. Mamadou Barro, secrétaire général de la Fédération des syndicats nationaux des travailleurs de l’éducation et de la recherche répond aux questions de RFI.

Travailler dans ces conditions, c'est un véritable sacerdoce. La réponse du gouvernement est pratiquement nulle.

Mamadou Barro, secrétaire général de la Fédération des syndicats nationaux des travailleurs de l’éducation et de la recherche
09-03-2017 - Par Sébastien Nemeth

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.