Republier
Mali Terrorisme

Mali: les groupes armés quittent les «checkpoints» de Tombouctou

Un casque bleu de la Minusma, à Tombouctou, le 19 septembre 2016.
© SEBASTIEN RIEUSSEC / AFP

Tombouctou n'a toujours pas vu l'installation d'autorités intérimaires, contrairement à Kidal, Gao ou Ménaka. Mais, début d'apaisement, les deux groupes armés, le CJA et le MAA, qui avaient installé des checkpoints, les ont libérés ce vendredi. Une nouvelle réunion doit avoir lieu dans l'après-midi.

Les techniques de dissuasion mise en place par les forces internationales ont porté leurs fruits. Les groupes armés ont libéré sans violence les checkpoints qu'ils avaient pris de force dimanche dernier. Ces checkpoints ont été remis aux soldats maliens, les Fama, sous la supervision de la Minusma.

Depuis le début de la semaine, la force française Barkhane a enchaîné les survols de Tombouctou à très basse altitude avec des hélicoptères d'attaque. Elle a, en outre, fait des patrouilles communes avec les Fama pour dissuader les groupes armés de s'aventurer plus en avant. Le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA) s'était montré très menaçant en évoquant la possibilité de s'emparer du QG des soldats maliens à l'intérieur de Tombouctou si leurs revendications vis-à-vis des autorités intérimaires n'étaient pas satisfaites. Avec cette libération des checkpoints la tension a donc baissé d'un cran mais aucun accord n'a pour l'instant été officiellement annoncé.

La médiation internationale et les groupes armés se réunissent à 15 h cet après-midi et un accord devrait être formalisé. Y aura-t-il un remaniement des autorités intérimaires ? Beaucoup craignent que le gouvernement du Mali a cédé sur ce point crucial ce qui pourrait laisser libre cours à d'autres contestations, même dans des régions où les autorités intérimaires ont déjà été investies.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.