RDC: les Kamuina Nsapu attaquent la ville de Mwene Ditu

Des ex-miliciens présumés ici à leur arrivée à Kananga (photo d'illustration).
© RFI/Sonia Rolley

Samedi matin 11 mars, des centaines de miliciens de la secte Kamuina Nsapu ont attaqué la ville de Mwene Ditu, dans la province de Lomani. Des combats ont opposé les forces de défense aux miliciens durant une grande partie de la journée. Les autorités affirment que les combats ont fait six morts dans les rangs des assaillants et un policier grièvement blessé. L'inquiétude est grande à Mwene Ditu alors que de nouveaux rassemblements de miliciens ont été constatés en périphérie de la ville.

Dès vendredi des rumeurs avaient commencé à circuler à Mwene Ditu. Des habitants disaient avoir aperçu des rassemblements de miliciens de la secte Kamuina Nsapu. Mais l'attaque a néanmoins surpris tout le monde samedi matin. Les miliciens ont attaqué la ville en trois points.

Selon un habitant, ils étaient particulièrement nombreux, plusieurs centaines, précise un responsable de la ville. La plupart d’entre eux armés de bâtons et de machettes mais d'autres avec des fusils de chasse de calibre douze. Les miliciens ont réussi à pénétrer dans plusieurs quartiers et ont incendié deux commissariats. Les forces de défense et la police ont ensuite réussi à les repousser vers la périphérie où samedi soir des heurts étaient encore en cours.

Les autorités disent avoir abattu six assaillants, tandis qu'un policier grièvement blessé a été conduit à l'hôpital régional. Trois miliciens ont par ailleurs été capturés et selon le maire intérimaire de Mwene Ditu, ils ont affirmé vouloir lancer une autre attaque contre la ville de Mbujy Mayi distante d'une centaine de kilomètres. Samedi soir les autorités étaient inquiètes alors qu'un nouveau rassemblement de deux cents miliciens était signalé aux abords de la ville.