Republier
Mauritanie

Mauritanie: l'opposition manifeste contre la révision constitutionnelle

Vue aérienne de Nouakchott, Mauritanie.
© Wikimedia

L'opposition mauritanienne réunie sous la bannière du Forum national pour l'unité et la démocratie (Fnud) a marché, samedi, dans les rues de Nouakchott pour protester contre la révision constitutionnelle adoptée jeudi par les députés et qui doit désormais être examinée par le Sénat. Une révision qui prévoit la suppression de plusieurs institutions comme le Sénat, la Haute Cour de Justice et le Haut Conseil islamique, ainsi qu'une modification du drapeau national. Le Fnud, qui regroupe quinze partis, n'approuve pas certaines de ces modifications mais dénonce surtout une méthode politique non consensuelle et un manque de débat démocratique. Yahya Ould Ahmed El Waghef est un ancien Premier ministre, il dirige un parti, le Pacte national pour la démocratie et le développement (Adil), membre du Fnud. Il répond à RFI.

Nous considérons que la Constitution doit être révisée dans des conditions normales, dans le cadre d'un climat politique apaisé, ce qui n'est pas le cas maintenant.
Yahya Ould Ahmed El Waghef, opposant et responsable du Pacte national pour la démocratie et le développement
12-03-2017 - Par Olivier Rogez

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.