Republier
RDC

RDC: nouveaux affrontements à Mwene Ditu, dans le centre du pays

La maison du chef Kamuina Nsapu dans le village du même nom. Totalement détruite après l'attaque de l'armée qui a entraîné sa mort en août dernier.
© RFI/Sonia Rolley

En République démocratique du Congo (RDC), les affrontements se poursuivent dans la ville de Mwene Ditu, province de Lomani, dans le centre du pays. Depuis samedi 11 mars, des centaines de miliciens de la secte Kamuina Nsapu sont entrés dans cette localité. Depuis 7 h, ce dimanche, ils affrontent à nouveau les forces de police.

La situation est toujours tendue. Il y a eu, dans la matinée de ce dimanche, des coups de feu sporadiques. Depuis la mi-journée, un calme précaire semble prévaloir, selon plusieurs habitants

Les églises ont ouvert leur porte tôt, ce dimanche, mais ont très vite reçu l'instruction de renvoyer les fidèles, par mesure de sécurité. Depuis, les gens restent chez eux.

Après leur première incursion, samedi, les miliciens ont reçu des renforts et sont entrés dans les trois communes de la ville, ce matin, comme le témoigne, sur RFI, le maire par intérim, Anatole Tuengu Kabongo.

Des mineurs parmi les miliciens

« Nous sommes attaqués de tous les fronts de la ville de Mwene Ditu. Ils sont entrés aujourd’hui en plus grand nombre par rapport à hier. Ce sont des centaines, plus de 300, dans plusieurs quartiers. Ils sont très nombreux. Il y a même des enfants de 12 ou 13 ans, des filles comme des garçons », a précisé Anatole Tuengu Kabongo.

Parmi les miliciens, le maire précise qu’il y a même des mineurs et ajoute que ces jeunes qui ont déferlé sur la ville sont plus nombreux que les policiers chargés de protéger les habitants.

L'élu semble encore sous le choc de cette incursion et ne cesse de répéter que les miliciens ont pris Mwene Ditu par surprise.

Aucun bilan n'est disponible, ce dimanche matin. Nous savns juste que trois miliciens ont pu être arrêtés, samedi, et qu'ils ont pu être interrogés.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.